Ecole du Nord – Illkirch

Ecole du Nord – Illkirch -

Dons du Lions Club International

Don du Lions Club

 

Merci au Lions Club International, Club Illkirch « Vers le futur » pour la remise de matériel sanitaire contre le Covid : masques adultes et enfants, mouchoirs, gel, thermomètre.

 

Merci à toute l’équipe et à leur présidente Mme Martine Wernette pour ce don si généreux !

Fresque du climat CE1

Les élèves de la classe de CE1 ont réalisé la fresque du climat, un jeu de 21 cartes pour mieux comprendre le réchauffement climatique : les causes et les conséquences.

Les élèves ont été incroyables : attentifs, conscients, engagés, créatifs et positifs.

Avec une volonté partagée de prendre soin de la planète, de LEUR planète !

4 fresques réalisées et 4 titres parlants :

La fresque des émotions

La biodiversité des cyclones

La fresque qui pollue

Sauvons la planète

PROJET SAUMON classe CE1 CE2

Nouvelles du projet de la classe de CE1-CE2 avec l’association Saumon-Rhin.

 

Jeudi dernier, le 1er avril (ça ne s’invente pas…) , nous sommes allés relâcher dans l’Ill nos jeunes saumons, appelés tacons à ce stade de développement . Pour cela, nous nous sommes rendus au niveau de la nouvelle passe à poissons, située à Ostwald entre l’ïle de la Niederbourg et le terrain de foot d’Ostwald.

Nous avons dû agir dans l’urgence, car les vacances de printemps ayant été avancées, notre soixantaine de tacons n’aurait pas tenu dans notre aquarium jusqu’au 26 avril. Ils n’auraient plus eu assez de place et il aurait fallu s’attendre à une forte mortalité dans notre effectif.

 

                         Mais comment cette aventure a-t-elle commencé ?

 

La venue d’un animateur de l’association Saumon-Rhin.

 

Au mois de décembre, un animateur de l’association Saumon-Rhin est venu dans notre classe. Il nous a présenté le cycle biologique du saumon atlantique, les causes de sa disparition des rivières alsaciennes et les moyens mis en œuvre pour sa réimplantation durable.

 

Le Rhin et les saumons.

 

En effet, jusqu’à la fin du 19è siècle, le Rhin était considéré comme le plus grand fleuve à saumon d’Europe. Mais par la suite, les nombreux aménagements du cours d’eau, les pollutions et les barrages ont entraîné la disparition totale des saumons en Alsace dans les années 1950. En 1987, quelques mois après la dernière pollution catastrophique qu’a subi le fleuve en Suisse, est née la volonté des pays riverains du Rhin de permettre à cette espèce de reconquérir le fleuve. Ainsi, depuis 1992, des milliers d’alevins sont lâchés dans les rivières alsaciennes ce qui a permis les premiers retours de saumons adultes et les premières observations de frayères (nids) en Alsace dès 1995.

 

 

Installation d’un aquarium.

 

En février, l’animateur est revenu nous voir. Il a apporté un aquarium et, avec l’aide des enfants, il a recréé l’écosystème favorable à de jeunes saumons. L’animateur nous a installé tout le matériel nécessaire et nous a expliqué comment entretenir l’aquarium et comment s’occuper des poissons : renouvellement de la moitié du volume d’eau tous les 3 jours, surveillance fréquente de la température de l’eau, évacuation des déchets, nourrissage… il y a eu constamment du travail pour tout le monde.

 

 

L’oeuf.

 

Une fois tout le matériel nécessaire mis en place, les enfants ont installé une centaine d’oeufs de saumon au fond de l’aquarium, sur un tapis de gravier et à l’abri de gros galets. Ces œufs avaient été pondus en novembre-décembre dans un élevage de la région.

Ainsi, à partir de ce moment, nous avons eu l’occasion tous les jours d’observer l’évolution de nos petits protégés.

 

 

L’alevin.

 

Dès la mi-février, les premières éclosions ont eu lieu. Les petits saumons n’ont alors pas encore l’apparence de poissons. Ils mesurent 1,5 cm. Leurs mâchoires n’étant pas encore formées, ils se nourrissent grâce à une poche contenant de la nourriture, appelée vésicule vitelline. A ce stade, ils sont appelés alevins.

 

 

Le tacon.

 

A la mi-mars, l’alevin est totalement formé : on distingue bien ses mâchoires et toutes ses nageoires. C’est maintenant un tacon.

 

 

A la mi-avril, il est temps de relâcher les petits poissons dans une rivière. En effet, au stade de développement dans lequel ils se trouvent alors, ils commencent à se sentir sérieusement à l’étroit dans un aquarium comme le nôtre.

 

Mais les circonstances nous ont obligé à les relâcher 2 semaines avant la date prévue.  Heureusement que nos petits poissons étaient déjà assez forts pour supporter cette remise en liberté !

 

Le lâchage des poissons dans l’Ill.

 

 

Et c’est ainsi que, le 1er avril, dernier jour de classe avant le confinement, nous avons transvasé nos petits saumons de l’aquarium dans quatre seaux à l’aide d’une épuisette. Puis nous avons pris la route à pied, direction la passe à poissons de la Niederbourg, avec nos quatre seaux, une épuisette,  Mme Bouikhif et une maman accompagnatrice, qui étaient du voyage pour nous prêter main forte.

Une fois arrivés sur place, chaque enfant a mis à l’eau 2 ou 3 poissons, prélevés dans un seau, en les déposant délicatement sur le fond de la rivière à l’aide de l’épuisette.

Puis nous avons pris le chemin du retour. Mais avant de les quitter, nous leur avons bien souhaité bonne chance et longue vie ! Nos petits saumons rencontreront en effet bien des dangers sur leur route, jusqu’à ce que les plus forts et les plus chanceux reviennent un jour à la Niederbourg, après un long voyage à l’autre bout du globe…

 

Le saumoneau : deux ans de vie dans l’Ill.

 

Nos petits saumons sont maintenant dans l’Ill, dans le secteur de l’île de la Niederbourg. Ils y resteront jusqu’à l’âge de 2 ans et ils mesureront alors entre 12 et 20 cm. Nos poissons auront alors pris des couleurs argentées. Ils seront dorénavant appelés smolts ou saumoneaux et se laisseront porter par les courants jusqu’à atteindre l’estuaire du Rhin. Ca sera alors l’heure de la migration vers la mer du Nord et ils s’adapteront petit à petit à la vie en mer.

 

La vie marine.

 

Arrivés en mer, les smolts prendront le nom de saumon. Ils suivront les courants marins qui les achemineront vers des zones riches en nourriture appelées zones de grossissement.  Actuellement, trois zones sont connues : Le Groenland-Labrador, les Iles Féroé et le mer du Nord. Les saumons resteront sur ces zones entre une et trois années pour se nourrir de krills (petites crevettes) et de poissons. Durant toute leur vie marine, les saumons affichent une robe argentée, d’aspect métallique.

 

Le retour des saumons.

 

Lorsqu’ils auront atteint leur taille adulte (entre 70 cm et plus d’un mètre), les saumons, poussés par le besoin de se reproduire, reviendront dans leur rivière natale (ici, dans le secteur de la Niederbourg) en remontant les courants.

 

 

La reproduction.

 

De retour en eau douce, les saumons ne s’alimentent plus et ils attendent cachés dans un trou profond la période de reproduction (certains attendent près d’un an). Plus l’hiver approche, plus les saumons perdent leur robe argentée pour arborer une robe cuivrée, presque rouge : à ce stade, les saumons arrivent au terme de leur cycle. Aux mois de novembre et décembre, après avoir trouvé un site favorable : courant assez fort, fond composé de petits galets et une température de l’eau comprise entre 4 et 8°C, la reproduction débute. Epuisés par leur migration, beaucoup de saumons meurent, laissant les œufs se développer, ce qui permet à une nouvelle génération d’effectuer le même cycle.

 

Conclusion.

 

A chaque stade de leur cycle de vie, dès l’oeuf, les saumons ont des prédateurs. Ainsi, les tacons que nous avons relâchés dans l’Ill devront échapper aux hérons, aux martin-pêcheurs, aux mouettes, aux cormorans, aux brochets, aux truites, aux silures et à bien d’autres…

Les saumons adultes devront éviter  les phoques et les orques.

 

Leur taux de survie est le suivant :

7 500 œufs –> 1 500 alevins –> 150 tacons –> 75 smolts –< 4 adultes reviennent de la mer –> 2 se reproduisent

 

Ainsi, souhaitons bonne chance à nos petits saumons de la Niederbourg !

Espérons que quelques adultes réussiront à revenir chez nous !

 

Quoi qu’il en soit, nous sommes fiers d’avoir participé à notre échelle au retour du saumon en Alsace.

calendrier scolaire avril 2021

A la suite des annonces du Président de la République, les mesures concernant les établissements scolaires, qui s’appliqueront à partir du 5 avril 2021 (hors Outre-mer), dans le cadre de la stratégie de freinage de l’épidémie de Covid-19 sont :
A partir du 5 avril, des cours en distanciel pour les écoles, collèges et lycées
• A partir du 12 avril, deux semaines de vacances scolaires pour toutes les zones
• A partir du 26 avril, le retour en classe pour les écoles maternelles et élémentaires, et des cours en distanciel pour les collèges et lycées
• A partir du 3 mai, le retour en classe pour les collèges et lycées, le cas échéant avec des jauges adaptées.

Exposition photos CE1

L’exposition photo à Stimultania, Strasbourg

Au mois de mars, nous sommes allés voir l’exposition de 3 photographes.

NADIM ASFAR, SIMON NORFOLK ET KLAUS THYMANN

Le thème était « Les montagnes du Kenya au Liban »

La guide nous a appris à observer , comparer et  comprendre le message des photographes.

Simon Norfolk nous a impressionné avec sa ligne de feu à côté du glacier. Elle représente la trace du glacier il y a quelques années avant qu’il fonde en partie

La guide nous a montré une vidéo qui expliquait comment il a fait pour créer cette énorme ligne de feu.

Ensuite nous avons fait une chasse aux photos où il fallait retrouver des morceaux des photographies pendant que d’autres créait un Leporello.

C’est un livre accordéon, crée avec nos peintures à l’encre. Nous avons fait des traces d’encre et imaginé le sommet des montagnes. Ensuite nos œuvres ont été attachées afin de créer notre Leporello.